Rejoins-nous !

Critique : Madame Web (2024) – dans la toile de la honte

Madame Web est le nouveau nanar de Sony. Y a-t-il des choses à garder ou tout est à jeter ?
Sommaire

C’est quoi le synopsis de Madame Web ?

Cassandra Web (jouée par Dakota Johnson) est une ambulancière antipathique. Après un accident mortel, elle revient à la vie en ayant des visions de l’avenir. Elle découvre qu’un dégénéré veut assassiner trois adolescentes. Madame Web va tout faire pour l’en empêcher…

Alors, c’est bien Madame Web ?

Non, Madame Web est explosé au sol. C’est vraiment très mal écrit. Le scénario fait tout l’inverse du “don’t tell just show”. C’est brouillon, pas crédible et franchement inintéressant. Le fanservice a deux balles est la seule raison qui permet d’expliquer l’existence de ce long-métrage. Si vous voulez vous taper un kif du Spider-verse, allez voir le film d’animation ou No Way Home. L’intrigue est ridicule, il n’y a aucune suspension d’incrédulité. On dirait que c’est un enfant qui a écrit l’histoire en jouant dans sa chambre. A chaque séquence, on lâche un “comme par hasard”. C’est cousu de fils blancs à tous les étages. On dirait un jeu vidéo avec des indicateurs sur la carte. La réalisatrice S. J. Clarkson a principalement bossé pour des séries à la télé. Ça expliquerait beaucoup de choses.

C’est vraiment dommage. Les actrices sont stylées, mais les dialogues gâchent tout. Elles passent systématiquement pour des connes. On est au même niveau qu’un téléfilm du dimanche après-midi ou d’Amour, Gloire et Beauté. Je me demande sérieusement s’il n’y a pas un concours du film de super-héros le plus désastreux (coucou Aquaman 2). Sony enchaîne les films live action de merde avec Venom 2 et Morbius.

Le méchant est nul à chier. Il marche pied nu. On ne sait pas pourquoi il porte un costume. On ne comprend pas ses enjeux. Il est méchant pour être méchant. C’est un golmon. Il remplit toutes les cases du cliché. Les pouvoirs des araignées mutantes proviennent d’une tribu péruvienne. Vous verrez la séquence, on se croirait dans What the Cut

Malgré tout, il y a quand même des idées de mise en scène sympa, notamment dans l’apparition des pouvoirs (ça finit par niquer un peu les yeux). Sur le papier, Madame Web est un personnage très intéressant, mais les défauts cités précédemment gâchent tout. L’énergie de la toile multiverselle fait écho à Everywhere, Everything, All at Once. Les thèmes abordés sont pertinents : l’abandon, le rejet, l’acceptation. 

Si vous vous attendez à une alliance d’héroïnes à l’image de The Marvels, eh bien non, c’est pas du tout ça. Donc, nique bien ta race le marketing. C’est du même niveau que l’apparition de Venom dans No Way Home. Si Madame Web a un quelconque lien avec Tobey ou Andrew, la cohérence est morte et enterrée. 

Question : Est-ce que Avengers End Game a vraiment mis une fin du game à tout le genre super-héroïque ?

Bilan de Madame Web

Madame Web est le nanar de l’année (on est qu’en février). Le marketing est grossier. L’intrigue n’a aucun intérêt. Le film surfe sur la nostalgie et les clins d’œil. Comme le dit si bien Madame Web, “ce qui est bien avec l’avenir, c’est qu’il n’est pas encore arrivé.” Ça annonce la couleur avec Kraven. Bref, passez votre chemin, votre temps n’en vaut pas la peine.

Quelques articles populaires

Critique : The Fall Guy (2024) – Ryan Gosling au meilleur de sa forme !

The Fall Guy est une comédie d'action, sortie le 1er mai au cinéma, réalisée par David Leitch.
Read More
Critique : The Fall Guy (2024) – Ryan Gosling au meilleur de sa forme !

Critique : Back to Black (2024) – un destin tragique

Back to Black est un biopic sur Amy Winehouse, sorti le 24 avril 2024 au cinéma, réalisé par Sam Taylor-Johnson.
Read More
Critique : Back to Black (2024) – un destin tragique

Critique : Sky Dome 2123 (2024) – Un concept génial inexploité

Sky Dome 2123 est un film de science-fiction slovaquo-hongrois, sorti le 24 avril 2024 au cinéma, réalisé par S Szabó...
Read More
Critique : Sky Dome 2123 (2024) – Un concept génial inexploité

Critique : Challengers (2024) – Zendaya est une déesse !

Challengers est une comédie romantique, sortie le 24 avril 2024 au cinéma, réalisée par Luca Guadagnino.
Read More
Critique : Challengers (2024) – Zendaya est une déesse !

Critique : Civil War (2024) – l’horreur de la guerre civile

Civil War est un film d'anticipation, sorti le 17 avril 2024, réalisé par Alex Garland.
Read More
Critique : Civil War (2024) – l’horreur de la guerre civile

Critique : Rebel Moon Partie 2 L’Entailleuse (2024) – votre film du dimanche après-midi

Rebel Moon 2 est un film de science-fiction américain, sorti le 19 avr 2024 sur Netflix, réalisé par Zack Snyder.
Read More
Critique : Rebel Moon Partie 2 L’Entailleuse (2024) – votre film du dimanche après-midi

Strasbourg x Animation : le Studio Amopix pour une avant-première exclusive !

A l’occasion du 22e anniversaire du studio d’animation Amopix, l’équipe a accueilli le grand public pour une avant-première exclusive !
Read More
Strasbourg x Animation : le Studio Amopix pour une avant-première exclusive !

Critique : Monkey Man (2024) – Dev Patel veut se venger !

Monkey Man est un film d'action thriller, sorti le 17 avril 2024, réalisé par Dev Patel.
Read More
Critique : Monkey Man (2024) – Dev Patel veut se venger !

Critique : Drive Away Dolls (2024) – Un Road Trip Psychédélique

Drive Away Dolls est une comédie américaine, sortie le 3 avril 2024, réalisée par Ethan Coen.
Read More
Critique : Drive Away Dolls (2024) – Un Road Trip Psychédélique

7 Films avec Arnold Schwarzenegger à regarder absolument

Découvrez une sélection de 7 films exceptionnels avec Arnold Schwarzenegger à ne pas manquer. Plongez dans un univers full testo...
Read More
7 Films avec Arnold Schwarzenegger à regarder absolument